Evita Perón, Première Dame d’Argentine

La jeune Eva, actrice en devenirOn plante directement le décor : 1922  une grande propriété agricole près de Buenos Aires, une famille nombreuse, influente et conservatrice, un père politicien à ses heures. C’est dans ce cadre que nait la petite Eva. Son père n’a jamais été marié à sa mère et avait déjà de son côté une famille légitime, ce qui n’était pas quelque chose de rare dans l’Argentine rurale de cette époque. Elle ne bénéficie pas des revenus de son père qui abandonne sa deuxième famille, et est élevée par sa mère, simple cuisinière. Elle part tenter sa chance dans la capitale argentine, à l’âge de 15 ans, pour tenter de sortir de cette pauvreté, mais aussi pour effacer de sa mémoire cette période difficile de sa vie.

La situation politique de l’Argentine est loin d’être enviable :  c’est seulement en 1912 que le pays devient démocratique, après avoir traversé une longue période de répression et de gouvernement conservateur. Le pays oscille entre différents gouvernements, centristes, conservateurs, avec parfois des influences socialistes… Buenos Aires était la ville où tout était possible, même pendant la Grande Dépression : tout pouvait arriver, le pire comme le meilleur. Eva, quant à elle, à force de travail et de recherche de contacts, elle parvint petit à petit à trouver sa place dans le domaine qui la passionne depuis toute petite : la comédie. Elle obtient son premier rôle dans la troupe de la Comédie Argentine et dès lors, son succès est fulgurant. Même en jouant des petits rôles, les critiques louent ses talents d’actrice et elle commença à mettre un pied dans le monde du cinéma, en tournant tout d’abord des films à petit budget. Cependant sa véritable consécration n’est pas dûe aux planches ni aux caméras, mais à la radio, dans des feuilletons.

A 23 ans, elle subvient déjà à ses besoins financiers et emménage dans un quartier cossu, où un autre chapitre de sa vie va commencer, celui pour laquelle elle est la plus connue…

Evita Peron, lors de son fameux discoursLa rencontre avec le Général Juan Perón est le tournant de sa vie. Ils se rencontrent en 1944 et ne se sépareront plus. Ils emménagent même immédiatement ensemble, même en n’étant pas marié, ce qui fit scandale.  Dès lors, Eva entre dans le grand monde de la politique, où elle en apprend les rudiments. Le vrai fait marquant a lieu quelques jours après l’arrestation de son mari, alors ministre du travail, en raison d’une montée en puissance inquiétante pour certains membres du gouvernement : à la Casa Rosada, lieu où siège le gouvernement, elle s’adresse, depuis le balcon, à plus de 300 000 personnes réunies afin d’obtenir (avec succès) la libération de son mari. C’est un moment visuellement très fort, et qui est rentré dans l’histoire de l’Argentine. Pas étonnant qu’Hollywood le porte à l’écran, avec Madonna dans le rôle d’Evita!

Juan Peron décide alors de se porter candidat à la présidence, aidé par sa femme, qui le soutient activement, tout d’abord à la radio, où elle présente une émission hebdomadaire, s’adressant aux plus démunis. Cette ouverture envers le peuple est une des forces de la candidature de Peron, qui, accompagné par Eva, parcourt le pays tout entier. Elle devient la première femme de l’histoire du pays à participer publiquement à la campagne de son mari, au grand dam du monde militaire et politique de l’époque. Aimée et reconnue par le peuple, elle invite les gens à non plus l’appeler par son nom complet, mais par “Evita”, diminutif affectueux, “la petite Eva”.

La légende vraie d'Evita, une biographie indispensableEvita, le grand film retraçant la vie de notre héroïne, avec MadonnaLa bande originale du film Evita, par Madonna