Mary Shelley, 1ère écrivaine d’Horreur

Nous sommes en mai 1816, à Cologny, en Suisse, et il pleut. Pour passer le temps, Percy Bysshe Shelley et sa femme Mary, invités chez Lord Byron dans son manoir près du lac Léman, décident de se lancer un concours : chacun devra écrire un conte surnaturel, une œuvre fantastique. Les efforts des illustres écrivains présents ce soir-là seront éclipsés par la trouvaille géniale de Mary Shelley qui n’a que 19 ans. Cette dernière vient d’écrire Frankenstein, qui a traversé les siècles et demeure une des histoires fantastiques les plus connues.

Mary ShelleyLe docteur Frankenstein est un scientifique, un savant fou qui parvient à donner la vie à une créature créée de toutes pièces à partir de différents cadavres déterrés avec soin par son serviteur dans le cimetière du coin. Le monstre est une véritable âme en peine et tente malgré tout de s’intégrer auprès des humains. Cependant, ses actes sont mal interprétés, et il est rejeté non seulement par son créateur mais aussi  par une société bien plus monstrueuse que lui.  Si cette histoire tragique est un classique incontesté de la littérature, c’est surtout grâce à l’art littéraire de Mary Shelley, qui s’inspire du mouvement gothique et des romantiques allemands. Elle s’amuse avec la chronologie, avec les genres, et donne la parole au monstre, trouvaille révolutionnaire qui donne toute sa richesse à son conte.

S’il n’est pas original de lui rendre hommage aujourd’hui, il faut se souvenir que, bien que respectée de son vivant, elle n’a plus été considérée, après sa mort, que comme la femme de P.B. Shelley, illustre écrivain britannique. Il a fallu attendre la fin du XXe siècle pour que des spécialistes la re-découvrent, et redonnent sa place de chez d’œuvre à son roman. Les études féministes des années 70 y sont pour beaucoup, certains chercheurs allant jusqu’à dire que Frankenstein raconte ce qui se passe quand un homme essaie d’avoir un enfant tout seul,  sans femme! Pour d’autres, il s’agit plus d’une tentative pour Mary de sublimer deux évènements tragiques de sa vie : la mort de sa mère, d’une septicémie fulgurante, seulement dix jours après sa naissance, et sa fausse couche, en 1822.

Mary Shelley restera à tout jamais comme une des premières femmes à s’être essayée à un genre résolument masculin, un genre qu’elle aura marqué à tout jamais, sa créature figurant désormais aux côtés de Dracula dans l’inconscient collectif, sous les traits, peut-être, de Boris Karloff.

"Frankenstein", à découvrir ou re-découvrir"Frankenstein Junior", une parodie hillarante!LE grand classique du cinéma, avec Boris Karloff