Les Gilmore Girls, en plein coeur de la “pop culture”

Les Gilmore Girls dans un instant de vieAu menu aujourd’hui : deux femmes célèbres pour le prix d’une! Plus sérieusement, il m’était très difficile de ne pas faire d’article sur les Gilmorse, deux femmes qui ont accompagné les longues soirées de nombreux téléspectateurs, masculins ou féminins. L’action se passe dans une petite ville du Connecticut, Star Hollows. Lorelai Gilmore, incarnée par Lauren Graham, et sa fille Rory (la magnifique Alexis Bledel)  y vivent toutes les deux. Elles n’ont que… 16 ans d’écart.

C’est donc là que se trouvent les fondements de la série. Lorelai, issue d’une famille très bourgeoise et conservatrice de la région, est tombée enceinte  à 15 ans de son ami de toujours, Christopher. Ses parents tentent de marier les deux adolescents pour sauver les apparences. Lorelai refuse, tout comme elle refuse l’éducation sans tendresse que lui ont donné ses parents. Elle ne peut plus supporter cette pression et cette vie qui lui convient si peu; elle s’enfuie aussitôt après son accouchement, avec la petite Rory dans les bras, pour commencer enfin sa vie à quelques kilomètres de la maison familiale… Elle devient femme de chambre dans un hôtel et ne parlera pas à ses parents pendant un bon nombre d’années. Cependant, le passé de Lorelai n’est évoqué que de façon diffuse et même si les relations avec ses parents sont un des fondements de la série, l’action commence in medias res chez les Gilmore…

Les filles Gilmore dans le diner de Luke, à Stars HollowGilmore Girls n’est pas une série ordinaire. Effectivement, l’excellent travail d’écriture des personnages et des textes lui confère un véritable relief; on a du mal à croire que les personnages ne sont pas réels! La créatrice et auteure de la série, Amy Sherman, a une tendresse toute particulière pour ses personnages secondaires, qu’elle fait évoluer dans la petite ville de Stars Hollows et dont la complexité est étonnante. Elle reprend évidemment les “clichés” de la ruralité américaine : le maire dictateur, le tenancier de diner viril, les voisines commères… Mais elle parvient à donner une tessiture à ces clichés, tout comme aux deux personnages principaux. La relation mère/fille est souvent évoquée en trame de fond : celle des filles Gilmore est très particulière du fait de leur différence d’âge et de l’éducation très moderne que Lorelai a voulu offrir à sa fille. Elles n’ont jamais vécu que toutes les deux, et sont comme sœurs, ou meilleures amies, mais pas dans l’excès.

Lorelai est un symbole de la “popular culture”; les références aux médias, au cinéma, à la politique ou aux groupes rocks fusent, dans un babillage constant qui n’est pourtant jamais lassant. Les deux personnages sont très complexes et s’éloignent des caricatures habituelles telles que l’on peut trouver dans “7 à la maison” (je reconnais que c’est l’excès inverse…). Gilmore Girls peut séduire tout type de public, et pas exclusivement féminin comme la directive marketing tend à le laisser penser : ce n’est pas seulement l’histoire de deux femmes pendant 7 saisons, mais le récit de vie de toute une communauté, entre tradition et modernité…

La première saison de la série, à posséder impérativementGilmore Girls saison 2L'intégrale des saisons de Gilmore Girls, le cadeau parfait pour Noël