Anne-Sophie Pic, la cuisinière étoilée

Anne-Sophie Pic

Anne-Sophie Pic

Dans les mœurs traditionnels (qui a dit machistes ?), la femme s’occupe du linge, du ménage… et aussi de la cuisine. Pourtant, pourquoi ne retrouvons-nous pas plus de chefs cuisinières dans la grande cuisine française ?! C’est toujours resté un mystère, pour moi. Il y avait pourtant une grande tradition des “Mères”, tout au moins dans la région lyonnaise : la Mère Blanc et la Mère Brazier, pour ne citer qu’elles, sont toujours des institutions. Au début du 20ème siècle, de nombreux restaurants à Lyon étaient tenus par des femmes, les “Mères” qui ont popularisé la cuisine traditionnelle internationalement. Aujourd’hui, ce sont plutôt leurs fils qui ont pris la suite… cependant, même si elles sont rares, quelques femmes parviennent à se faire un grand nom dans le monde impitoyable de la grande cuisine.

Anne-Sophie Pic est issue d’une grande dynastie de cuisiniers puisque son grand-père, André Pic, est le propriétaire d’un restaurant étoilé depuis 1934, à Valence. A l’origine, c’est son arrière-grand-mère qui tenait le restaurant… Tiens donc, encore une “Mère”?! Même si Anne-Sophie baigne dans la haute cuisine depuis sa naissance, elle choisit de ne pas en faire sa carrière, contrairement à son frère ainé. Anne-Sophie Pic poursuit des études de gestion pour travailler pour de grandes marques de luxe comme Moët… Elle reste quand-même un pied dans le monde de la gastronomie… A ses 22 ans, son père, Jacques, lui fait visiter le restaurant dans lequel il a été formé. Anne-Sophie a alors un coup de cœur et une révélation : finalement, elle sera cuisinière. Anne-Sophie Pic rentre en formation auprès de son père et de son frère, déjà restaurateur, dans le but de reprendre la Maison familiale quand elle sera prête.

Anne-Sophie Pic

Anne-Sophie Pic

Malheureusement, le sort en décidera autrement : après une journée en cuisine, son père est foudroyé par une rupture d’anévrisme. Anne-Sophie Pic se retrouve propriétaire de la Maison Pic à l’âge de 23 ans, sans avoir pu finir son apprentissage. Anne-Sophie Pic le continue auprès de son frère en parallèle mais sa nouvelle vie de jeune propriétaire est loin d’être aisée : il n’est pas facile de diriger une équipe quand on est une jeune femme, avec une expérience minime, qui plus est… Son frère Alain l’épaule mais cela n’empêche pas le restaurant de “stagner” avec deux étoiles et non trois, qu’Anne-Sophie Pic fera tout pour regagner.

En 1999, son pari est réussi. Anne-Sophie Pic est bien installée, elle est dorénavant chef et décide de réorganiser le restaurant afin de le rendre plus moderne et attrayant. Autodidacte, elle parvient à conserver les deux étoiles Michelin avant d’enfin parvenir à nouveau dans la cour des grands… En 2007, Anne-Sophie Pic regagne cette fameuse troisième étoile, qui lui est si chère. Elle n’est que la 4ème femme chef à réussir à obtenir 3 étoiles, et elle est la première depuis les années 1950…

Dès lors, Anne-Sophie Pic tente d’ouvrir la voie pour promouvoir de nouvelles chefs femmes dans cet univers masculin… Pour finir cette biographie, vous prendrez bien un petit bout de transparence de thon mariné aux épices douces en gelée de tomates et sorbet à la roquette ?

Photo : Jeff Nalin

Anne-Sophie Pic

Anne-Sophie Pic