Aliénor d’Aquitaine, La reine insoumise de France et d’Angleterre

Aliénor d’Aquitaine, outre le fait d’avoir été successivement à la tête des deux royaumes les plus puissants du Moyen Age, la France et l’Angleterre, a été la première femme française chef d’État à part entière. Femme très cultivée et déterminée, elle fut une diplomate remarquable. Elle marqua son époque également par son indépendance à l’égard de ses époux, le roi de France Louis VII, dont elle obtint le divorce, et le roi Henri II de Plantagenet.

Alienor d'Aquitaine

Alienor d'Aquitaine

Aliénor, nait en 1122 ou 1124, elle est la fille ainée de Guillaume X, duc d’Aquitaine. Elle devient héritière du puissant duché en 1130, se marie en 1137 avec Louis VII et est couronnée reine de France quelques jours après son mariage. Elle refuse alors de rattacher l’Aquitaine à la couronne, voulant gérer seule son puissant Duché. En 1147, après la naissance de son premier enfant, elle en aura 10, elle participe  avec son mari à la 2ème Croisade. Arrivée à Antioches (Syrie), Aliénor a une liaison avec son oncle, le Prince d’Antioches, qui sonnera la fin de son mariage et précipitera la 2ème croisade vers une cuisante défaite des armées croisées. En effet, Aliénor ne cache pas son ennui lors de ses premières années de mariage et choisit régulièrement un nouvel amant. La liaison incestueuse avec son oncle scandalise son époux, qui quitte immédiatement la Croisade avec Aliénor. C’est Aliénor qui négocie son divorce, divorce qui entrainera (là, je raccourcis un peu l’Histoire) la Guerre de 100 ans.

Aliénor, ReineQuelques semaines après l’annulation de son mariage, Aliénor épouse Henri II de Plantagenêt (de 11 ans son cadet) en 1152 et lui apporte le Duché d’Aquitaine dans la corbeille de mariage. Elle est couronnée Reine d’Angleterre en 1154 dans l’Abbaye de Westminter, la moitié de la France restera ainsi sous occupation anglaise pendant trois siècles, jusqu’aux termes de la Guerre de 100 ans. Durant son règne anglais, elle eut beaucoup moins de mainmise sur le Roi anglais qu’elle ne l’eut sur Louis VII, mais avant que son fils Richard (qui règnera sous le nom de Richard Cœur de Lion) soit en âge de gouverner, elle en profite pour régler maintes affaires en Aquitaine que ce soit au niveau politique ou culturel. Elle rallie le Comté de Toulouse à la France, organise le mariage de son fils Henry avec la fille de son ancien mari Louis VII, jette les bases d’un droit maritime qui seront à l’origine de la loi actuelle de l’Amirauté britannique et du droit maritime moderne. Elle passe des accords avec Constantinople et les ports des Terres Saintes, modernise Poitiers et ne cesse d’animer les cours avec les plus grands artistes de l’époque etc.

En 1173, elle organise un putsch visant à mettre son fils Richard à la tête de l’Angleterre mais échoue. Elle sera emprisonnée par son mari durant 15 ans jusqu’au décès d’Henri II. Elle revient en politique dès que Richard Cœur de Lion est couronné roi et dirigera le royaume pendant que son fils rejoindra la 3ème Croisade. Elle a alors 50 ans, âge presque canonique pour l’époque, mais sa vie royale et diplomatique est loin d’être terminée et restera encore plus de 30 ans la personnalité politique la plus influente de France et d’Angleterre.

Elle ne s’arrête de parcourir ses royaumes que pour mourir tranquillement à l’âge de 82 ans! Sa vie est un roman qui a inspiré bon nombre d’historiens. Je vous en propose 3 à découvrir, la vie d’Aliénor d’Aquitaine ne peut se résumer qu’en ces quelques lignes que je viens d’écrire!